Carrière²

La Suisse compte 10 universités, 2 Ecoles polytechniques fédérales (Lausanne-EPFL et Zurich-EPFZ) ainsi que 7 Hautes Ecoles spécialisées (HES) organisées en réseau (HES-SO pour la Suisse occidentale). Ces  dernières dispensent un enseignement de niveau universitaire axé sur la pratique dans les domaines de la technique, de l’administration, de l’agronomie, des arts appliqués, de la santé, du social et de l’éducation.

Les 5 universités de Suisse romande et du Tessin (Genève, Lausanne, Fribourg, Neuchâtel et Lugano) accueillent des étudiant-e-s d’horizons très divers donnant à leurs enseignements un éclairage multiculturel.

Quelques chiffres pour 2010 :

  • Genève accueille 14’489 étudiant-e-s dont 61 % de femmes, 7 facultés : Sciences, Médecine, Lettres, Sciences économiques et sociales, Droit, Théologie, Psychologie et Sciences de l’éducation et l’Ecole de Traduction et interprétation.
  • Lausanne accueille 11’618 étudiant-e-s dont 56% de femmes, 9 facultés : Géosciences et environnement, Biologie et médecine, Médecine, Sciences, Hautes études commerciales, Sciences sociales et politiques, Lettres, Droit et sciences criminelles, Théologie et sciences des religions.
  • Fribourg accueille : 9’614 étudiant-e-s dont 57% de femmes, 5 facultés : Théologie, Droit, Sciences économiques et sociales, Lettres, Sciences. L’université de Fribourg a la particularité presque unique en Europe d’être bilingue (français-allemand).
  • Neuchâtel accueille 4’056 étudiant-e-s dont 59% de femmes, 5 facultés : Lettres et sciences humaines, Sciences, Droit, Sciences économiques, Théologie.
  • L’Université de la Suisse italienne accueille 2’707 étudiant-e-s dont 49% de femmes, 4 facultés : Architecture, Sciences de la communication, Sciences économiques, Informatique.

Les universités se sont développées de manière décentralisée et leur réglementation est du ressort des cantons. Malgré le fédéralisme et l’autonomie qui leur sont accordées (académique, financière et organisationnelle), la Confédération joue un rôle important dans les subventions qu’elle leur octroie ainsi qu’un rôle de cogestion et de coordination de l’enseignement supérieur.

Fondation de droit privé, le Fonds national suisse (FNS) est la principale institution d’encouragement de la recherche scientifique en Suisse. Les pôles de recherche nationaux (PRN) font partie de sa politique d’encouragement. 6 sont actuellement en cours en Suisse romande. Les PRN se caractérisent par trois aspects principaux : une recherche d’excellente qualité et internationalement reconnue, un effort particulier dans le transfert de savoir et de technologie ainsi qu’un accent sur la formation et l’encouragement des femmes.

Liens utiles

  • Euresearch Réseau d’information sur la participation suisse aux programmes européens de recherche et développement
  • Swissuniversity Portail des universités suisses et écoles polytechniques fédérales